Leiris

Aller en bas

Leiris Empty Leiris

Message  val le Sam 3 Juin - 12:03

LEIRIS / L’AGE D’HOMME
« Gorge coupée »

Biographie : (1901-1990)
- il fréquente les surréalistes
- sa + gde œuvre est L’Age d’Homme un récit autobiographique

Présentation : - épisode d’enfance vécu c un véritable traumatisme, révélant la tromperie des
parents , moment fondateur pr le narrateur
- située ds les premières pages du chap V, ouvre une série de récits correspondant à une façon panique de voir les choses

Axes d’études : 1- Le récit d’un traumatisme
2- Un acte fondateur

Thèmes : - dramatisation et choc emotionnel

Analyse détaillée :

1- Le récit d’un traumatisme

→ organisat° du souvenir : en 3 §
* l 1 à 20 : récit de l’«AGRESSION» = tps du passé
* l 21 à 24 : évocat° des conséquences immédiates = tps du passé
* l 25 à 36 : analyse des conséquences à lg terme sur la vie adulte = tps passé + présent

→ particularité de chaque § :

*1er : mise en scène du souvenir : nbx détails + orientat° dramatique :
- vbes du passé simple → enchainemt des act° «je fus» «je subis» «m’amena»
- lexique de la VIOLENCE, STUPEUR, SOUFFRANCE :
«agression» «coup mont黫attaque soudaine»
→ VICTIME IMPUISSANTE d’un piège inattendu
→ moment DRAMATIQUE, narrateur = victime → suscite PITIE et INDIGNAT°

*2ème : mise en scène de l’effet traumatisant :
- lexique évoquant le MUTISME «je ne dis pas un mot» «devenu muet»
- hyperbole pr montrer la violence du moment «choc si violent»

*3ème : evocat° de l’effet à long terme :dure et négative=dimension d’une ATROCITE
- lexique fort : «le + pénible» «l’on m’eût fait si mal» «perfidie atroce»
- hyperboles et tournures - : «la + sauvage agression» «je ne suis sur terre que»
- accumulat° et gradat° de termes - :« duperie, piège, perfidie atroce»
- métaphore : «le monde…n’est qu’une vaste prison ou salle de chirurgie»

=> acte brutal & inattendu = TRAUMATISME
violence du moment : amplificat° et accentuat° = véritable DRAMATISAT°


2- Un acte fondateur

- présence du narrateur ADULTE : emploi présent d’écriture «je veux dire» → commentaire et analyse du souvenir : REGARD SEVERE sur le moment et le rôle des adultes :
* discours parents/médecins placé sous le signe du MENSONGE et de la TROMPERIE : «sans me dire où ils me conduisaient» «leurre»
→ enfant OBJET pr les adultes qui abusent de sa confiance

* conséquences physiques : mutisme / et psychologiques car cet acte ANEANTI la CONFIANCE de l’enfant envers ses parents et MODIFIE SA VISION DU MONDE des adultes ; «Tte ma représentat° de la vie en est restée marquée»

* hésitations «si mes souvenirs sont justes» «cinq ou six ans» ≠ affirmat° catégoriques

* attitude de ces parents = véritable TRAHISON : évoque peu ses parents , et absence totale de son père : abandon

* médecins ds un 1er tps rassurant «viens mon coco !» puis brutalité totale : «attaque
soudaine du chirurgien» / médecin = être cynique et MENTEUR «On va jouer à faire la cuisine»

=> souvenirs ont poursuivi, HANTE le narrateur = véritable obsession et idées morbides «chair à médecins, chair à canon, chair à cercueil»
ACTE FONDATEUR ds la construct° de sa personnalité : CHOC EMOTIONNEL


Conclusion : - auteur = narrateur = prsg principal → importance du moment
- choix narratifs exagèrent, amplifient le poids de cet acte
- véritable dramatisat° = acte de trahison fondé sur violence physique et
psychologique déterminant pr l’auteur

val

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 30/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum